Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VakAxL on the Rock ! A la conquête de l'ouest !

Le 30 Mai 2016

VakAxL

Ce qui est chouette quand on dort en pleine nature c’est d’avoir un ciel rempli d’étoiles.

Ce qui est moins chouette c’est quand on commence à te raconter des histoires de serial killers, à te dire qu’en réalité les balles retrouvées au sol ne sont pas des balles de fusils de chasse mais de gros calibres… et que toi, il te faut impérativement sortir du van…

Bref sinon c’était quand même très bien ;)

Aujourd’hui on y va tranquille. L’idée est de se diriger vers le Grand Canyon mais sans se presser.

Au hasard d’un arrêt en route, on trouve du wifi en libre !!! Waouh cool ! Mais forcément il se met à pleuvoir… et à proximité du shop il n’y a pas de quoi s’abriter. Déjà que c’est suspect de passer une bonne heure devant un shop de souvenirs pour touristes chinois (il y avait vraiment que des chinois dans ce magasins), alors s’abriter avec un kway ce n’était pas possible.

Après plusieurs essais, ça y est, on a enfin pu publier nos précédents articles.

ARIZONA here we come, terre des indiens et des cowboys (et on regagne une heure!) !

Memorial Day oblige, nombreuses sont les maisons qui arborent le drapeau des USA.

Arrêt rapprovisionnement à Kanab, ville « Far West ».

Les paysages traversés ensuite changeront radicalement. Nous traversons la Kaibab forest et ça caille à présent. On est à 2500 mètres environ.

Nous nous y arrêterons pour la nuit. Que de conifères ! Vaki est ultra concentré sur l’hypothétique attaque d’un ours en pleine nuit et nos hypothétiques moyens de défense et échappatoires ! En réalité, à part les écureuils qui se marrent il n’y a pas grand monde.

Ah oui, on a aussi croisé deux faons !

Au final, après l’apéro, le débat sur l’ours a semble t’il disparu ;)

Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Le 30 Mai 2016
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires